mardi 20 avril 2010

Critique : Green Zone : Un film d'action intelligent et passionnant


Et si Greengrass était le réalisateur parfait pour tourner d’excellents films d’action ? Après la trilogie Jason Bourne, le réalisateur Anglais est de retour avec Green Zone, un film d’action intelligent et passionnant. Accompagné de son acolyte, Matt Damon, Paul Greengrass revient sur l’un des plus gros mensonges de l’ère George W. Bush : l’Irak. En 2003, Roy Miller est adjudant chef dans l’armée américaine. Envoyé en mission à Bagdad afin de dénicher les armes de destruction massive détenues par les irakiens, le soldat va rapidement découvrir qu’il n’est que le pion d’une importante machination mise en place par le gouvernement américain. Miller va alors tout mettre en œuvre pour faire éclater la vérité…

Troisième collaboration entre Paul Greengrass et Matt Damon, Green Zone est une réussite totale. Aidé par un Matt Damon au sommet de son art (À quand un rôle qui le mettrait en piste pour les Oscars ?), Greengrass livre un film d’action choc, ryhtmé et intelligent. Dès les premières secondes du film, le réalisateur réussit à attraper le spectateur – la scène d’introduction est cinématographiquement splendide - et ne le lâche qu’à la toute dernière minute. Habitué de ce genre d’exercice, Greengrass distille sans fléchir les révélations sur cette incroyable histoire qui a bousculé la planète entière en 2003. Adapté du livre de Raijiv Chandrasekaran (journaliste du Washington Post dépêché à Bagdad de 2003 à 2004), Green Zone réstitue avec cohérence (sans néanmoins éviter certains clichés) la situation sur place. Dans un pays proche de l’insurrection, les soldats de l’armée américaine et la presse internationale se laissent gentiment balader par les dirigeants américains. Chose rare, Green Zone est un film d’action intelligent. Passionnant, le film accroche le public par son côté réaliste, proche du documentaire. Le spectateur se sent concerné par une histoire qu’il a découvert ou qu’il a suivi grâce aux médias internationaux plusieurs années auparavant. Et c’est ça qui donne autant de force au film. Green Zone permet de mieux appréhender la question des armes de destruction massive, clé de la politique de George W. Bush en 2003.

Green Zone est un grand film. Si Greengrass n’oublie pas de combler le spectateur venu se divertir devant un film d’action, le réalisateur va plus loin. Le film offre une lecture différente de cette machination internationale. Et pour une fois, un film américain ose critiquer ouvertement le climat véreux et la politique catastrophique de la présidence de son pays. Green Zone est un des meilleurs films d’action (si ce n’est LE meilleur) de ces derniers mois. Courez-y ! 


Note :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bande-annonce du film, publicité, invitation... C'est vous qui décidez ! BlogBang