vendredi 14 novembre 2008

Max Payne : A Oublier très vite...


On ne va pas se mentir, on a longuement hésité avant d’acheter le billet pour aller voir la projection de « Max Payne ». Du temps libre, aucun autre film à l’affiche, « laissons-nous tenter par le nouveau Mark Walhberg »… C’est parti on entre dans la salle, les lumières s’éteignent, ça commence…

1h40 plus tard, bah rien, on n’est pas déçu, on n’est pas content. On en a (presque) eu pour son argent. Des filles sexy (Olga Kurylenko, dernière James Bond Girl en tête), un casting de stars (Mark Walhberg, Chris O’Donnell, Ludacris), de l’action et pourtant… « Max Payne » sonne creux.

Caricatural, Mal Filmé, l’adaptation du célèbre jeu vidéo des années 2000 ne restera pas dans les mémoires (ni dans l’histoire). Porté par un Mark Walhberg un peu coincé dans un rôle trop étroit, « Max Payne » n’est pas comme les autres blockbusters américains. Le projet ne tente même pas d’élever le niveau du cinéma et ne fait juste qu’assembler des scènes d’actions pas assez réalistes pour être crédibles. Plus fort que James Bond et Jason Bourne réunis Max Payne ne souffre pas des blessures par balles… c’est un peu ça le slogan du film.

En essayant d’être original, John Moore réalise un film froid, trop éloigné de la réalité pour intéresser. Au final Max Payne manque de subtilité, d’audace et malheureusement d’intelligence. Après la première demi-heure, le spectateur décroche… malheureusement jusqu’à la fin.

Un film à vite, très vite oublier.

Note :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bande-annonce du film, publicité, invitation... C'est vous qui décidez ! BlogBang